L’écoute active et le dialogue : le socle des thérapies brèves

Les thérapies brèves s’articulent autour d’un dialogue très actif entre le coach et son patient. Avec des exercices concrets, une progression s’installe rapidement de séance en séance. Par le dialogue, le coach prend conscience des pensées négatives cultivées par le patient et qui sont source de souffrance. Il va l’amener à travailler sur des comportements ou des habitudes insatisfaisantes afin d’annihiler peurs et angoisses.

Le principe de la thérapie brève

Si la psychanalyse se concentre sur le problème en en cherchant la cause, la thérapie brève cherche, elle, à trouver comment aller mieux, concrètement, maintenant. L’écoute active crée une relation forte entre la thérapeute, Isabel Gourbault, et son patient dans l’apprentissage de nouveaux comportements. En élaborant des pensées plus adéquates, il réussira demain ce dont il se croit incapable aujourd’hui.

Cheminer vers ses propres solutions

L’écoute active est un outil puissant pour retrouver estime de soi et créativité. Écouter de manière active une personne qui vit une situation difficile l’amène à explorer le fond du problème afin de le résoudre. Tous, sans en avoir conscience, nous sommes conditionnés par des schémas de pensée, des croyances et des valeurs. L’aide d’un thérapeute est la bienvenue pour mettre à jour et déjouer ces obstacles.

L’écoute selon Pythagore

“Qui parle sème, qui écoute récolte”